Drash paracha Korah


25 Jun
25Jun

Korah et le Populisme dans la politique 


Le populisme de gauche et de droite menace les valeurs sur lesquelles nous avons bâti nos démocraties en Occident. Des démocraties qui, sans aucun doute, sont imparfaites, mais que personne n'a réussi à remplacer sans sacrifier au préalable les droits et libertés du peuple. Mais le populisme n'est pas quelque chose de nouveau. Le populisme est aussi vieux que la Bible.

Cette semaine, dans le parashat Korah, nous avons assisté à la rébellion avec Korah et 250 de ses partisans. Comme cela s'est toujours produit au cours de l'histoire, Korah a profité des problèmes et des souffrances du peuple pour s'emparer du pouvoir. Korah profite des moments de difficulté vécus par les Israélites dans le désert pour attaquer le leadership de Moïse.

Voyons ce que le midrash nous dit:

"Korah a rassemblé les gens et leur a dit:

Une fois, il y avait une veuve qui vivait dans mon quartier, avec ses deux filles orphelines. Elle possédait un champ. Elle voulait le labourer. Alors Moshe lui dit (Deut 22:10): "Tu ne laboureras pas avec un bœuf et un âne ensemble." Elle voulait le semer. Puis il lui dit (Lév 19:19): "Tu ne sèmeras pas ton champ avec un mélange de graines." Elle voulait le récolter et draguer la récolte. Mais il lui dit: "Abandonne les pauvres épis, les gerbes oubliées et les coins du champ". Elle est allée chercher les céréales de la grange, et lui a déclaré: "Séparez la teruma (pour le cohen), la première dîme et la deuxième dîme." La pauvre femme a accepté la peine et a fait tout ce qui était nécessaire.


Qu'a finalement fait la pauvre? Elle a vendu le champ et avec le montant elle a acheté deux moutons pour habiller sa laine et profiter de ses produits. Quand elle est partie, Aaron est venu et lui a dit: "Livrez-moi le premier-né! Parce que le Seigneur l'a ordonné, comme il est écrit dans Deut 15:19:" "Tout premier-né mâle de votre bétail, vous sanctifierez le Seigneur, vous Dieu". Elle a accepté la sentence et lui a donné le bébé. Le moment est venu de faire la tonte, Aaron est venu et a dit: «Donnez-moi les premiers fruits de la tonte, puisque le Seigneur l'a ordonné ainsi (Deut 18: 4):« Vous donnerez aussi au cohen les premiers fruits de votre blé, de votre moût et votre huile pure, ainsi que les premiers fruits de la tonte des moutons ». Elle a dit finalement : "Je n’ai pas la force de m'opposer à cet homme, je vais tuer les animaux et les manger." Dès qu'ils se sont fait couper la gorge, Aaron est venu et a dit: "Donnez-moi les parties qui me correspondent, les membres inférieurs, la mâchoire et le ventre." La femme a pensé: "même après avoir coupé la gorge, je n'ai pas sauvé leurs mains, laissez-les consacrées!" Alors Aaron lui dit: "Dans un tel cas, tout me correspond, car ainsi le Seigneur a ordonné (Nm 18:14):" Toutes les choses consacrées irrévocablement au Seigneur d'Israël seront à toi. " Il le prit et partit, la laissant pleurer avec ses deux filles. C'était le sort des pauvres! "C'est ce que Aaron et Mo¨se font, prétendant que tout est par ordre divin." "(Midrash Shojer Tov, Tehillim 1,1)


Korah est un exemple biblique de manipulation populiste. Face à une dure réalité à laquelle le peuple, la société doit faire face, le leader populiste se présente comme un sauveur. À travers des demi-vérités, il crée des attentes qu'il est conscient qu'il ne peut pas satisfaire, mais cela importe peu car il sait que le mélange de la douleur des autres et de la manipulation sont ses seuls moyens d'atteindre le pouvoir.


Comme nous le voyons dans le midrash, Korah utilise la douleur de la veuve. C'est une vraie douleur. Cependant, il ment en utilisant des demi-vérités; c'est un manipulateur. Prenant des normes et des traditions de la Torah qui sont également vraies, il présente la Torah et le leadership de Moïse comme la cause de la situation difficile dans laquelle se trouvent la veuve et ses filles. Moïse et la Torah sont le mal à attaquer. Une fois ceux-ci disparus, les problèmes de la veuve et du reste de la société disparaîtront. Cela ne vous semble-t-il pas familier? Le populisme ne suit-il pas aujourd'hui la même tactique de manipulation millénaire ?

Ce que Korah cache, c'est que la veuve, avec l'étranger et l'orphelin, sont la principale préoccupation de la Torah. La Torah n'abandonne pas les plus faibles mais, tout le contraire, elle est son refuge le plus fort.

Voici quelques exemples:

Deut 24: 17: “Ne fausse pas le droit de l'étranger ni celui de l'orphelin, et ne saisis pas comme gage le vêtement de la veuve.”

Ex 22:21-22: “Tu ne contristeras point l'étranger ni ne le molesteras; car vous-mêmes avez été étrangers en Egypte. N'humiliez jamais la veuve ni l'orphelin. “

Deut 24:19: “Quand tu feras la moisson de ton champ, si tu as oublié dans ce champ une javelle, ne retourne pas la prendre, mais qu'elle reste pour l'étranger, l'orphelin ou la veuve, afin que l'Éternel, ton Dieu, te bénisse dans toutes les œuvres de tes mains.”

Deut 24:20: “Quand tu gauleras ton olivier, n'y glane pas après coup; ce sera pour l'étranger, l'orphelin et la veuve.”

Korah cache tout cela pour présenter la Torah et Moïse comme l'origine de la souffrance des plus faibles, alors qu'en fait c'est le contraire.


Chers amis, l'Europe traverse des moments difficiles. Soyons vigilants, soyons prudents devant tous ceux qui veulent nous offrir un chemin de roses vers un monde idéal. Probablement, ce leader vend non seulement du feu, mais cache dans sa veste un plan, et j'ai très peur que ce plan ne nous aide pas à créer une Europe meilleure, plus humaine et plus libre.


Shabbat Shalom


Rabbi Haim